Latest News

L’Etoile sans convaincre !!!!

Les Gimontois sont bien contents, de s’être sorti d’un piège. Gros matou aux griffes acérées, les visiteurs étaient venus dans le Gers pour s’étalonner, face à une opposition bien ancrée à ce niveau de la compétition. Ainsi, autour d’une charnière bien huilée, les Aurois enchaînent les temps de jeu, avec une organisation offensive cohérente. Toutefois, manquant de vitesse d’exécution, les mouvements sont vite avortés par une défense locale en place, et disciplinée. En outre, la conquête directe, mêlée chahutée, et surtout la touche, seront le tombeau des hommes à Manuel Cascarra et David Marqué. En effet, l’excellent contreur local, Téjedor, se régalera dans un exercice où il excelle : bon lecteur, bien et vite lifté, le «héron» gimontois fera grimper ses «stats», qui l’amènent aujourd’hui au niveau des tout meilleurs. De la belle ouvrage. Gavés de ballons, et malgré un excellent Lamothe à la baguette, les Etoilistes n’arrivent pas à poser les jalons de leur jeu. Seul Soucasse, trop facilement dirons-nous, transperce la défense pyrénéenne, après un judicieux «par-dessus» de Damien Duffau. A part cela, seule la botte de Pene, compté «neuf» il y a un mois, et remis d’aplomb, meublera le tableau d’affichage. Comble du comble, une très vilaine bagarre, inopportune et dérangeante, vient dégrader des débats, qui n’en demandaient pas tant : mauvais gestes, vilains gestes, gestes à éradiquer. Comme dirait «Papy», béret vissé sur la tête : «il y a des claques qui se perdent !». Trois biscottes à la fraise sont courageusement distribuées par un référé cohérent et sans pitié. Logiquement, les hommes du COS sont récompensés en fin de rencontre, avec un essai plein de courage, argentin dirons-nous, de Moragas. Avec plus de discipline, et une maîtrise affirmée, les Bigourdans feront mal à plus d’un cette saison. Quand aux Gimontois, le courant alternatif devra vite, très vite, faire place à des certitudes sportives…


Gimont 16 – Saint-lary 7

MT : 10 – 0. Arbitre M. Lac (Midi-Pyrénées).

Pour Gimont : 1 E Soucasse (12e) ; 1 T Pene (12e) ; 3 P Pene (39e, 45e, 74e).

Pour Saint-Lary : 1 E Moragas Thomas (79e) ; 1 T Moragas Thomas (79e).

Gimont : Duffau ; Dupoux, Soucasse, Taché Thomas (cap), Rambeau ; Pène (o), Lamothe (m) ; Téjedor, Larrieu Thibault, Angelé ; Fratus, Damiot ; Laurent, Mendez, Bedout. Entrés en jeu : Trouillet, Jouannot, Cecchin, Rowling, Berzi, Ceccato, Vaysse, Larrieu Thomas.

Carton rouge : Laurent (68e ; O Soto Gari). Carton blanc : Thomas Larrieu (64e).

Saint-Lary : Barthe ; Ducos, Tchurgulia, Thomas Moragas, Simon Moragas ; (o) Auzeral, (m) Philippe ; Lannegrassse, Mur, Beyret ; Vergat, Puyo (cap.) ; Recurt, Sibert, Dou. Entrés en jeu : Vidou, Carrère, Echadid, Dubarry, Selva, Delarue, Bazerque.

Carton jaune : Beyret (16e; plaquage dangereux) . Cartons rouges : Beyret (68e; vengeur masqué), Auzeral (68e; mandoline vénitienne).12193683_1009104675821163_9008821974968454439_n (1)

Scroll to top